Montpellier 1 – 2 OL : les notes du match

Blanc déjà mieux que Bosz !

Laurent Blanc a déjà marqué plus de points que Peter Bosz à l’extérieur (3 contre 1 pour le coach néerlandais). Portés vers l’avant dès le début de la rencontre, les Rhodaniens ont fait preuve, une fois n’est pas coutume, de détermination face à une équipe montpelliéraine malade. Des choses simples mais efficaces en première période. Par le passé, on avait beaucoup entendu parler de beau jeu en conférence de presse. Le voir sur le terrain est tout nouveau pour les supporters lyonnais. Après une égalisation pas vraiment méritée de Montpellier en seconde période, l’OL a su aller chercher la victoire en toute fin de match grâce à un grand A. Lacazette. Il est décidément l’homme qui peut ramener l’OL vers des places plus en conformité avec le standing du club.

Buts : OL H. Aouar (33′) A. Lacazette 90’/ Montpellier S. Wahi 70′.

Remplacements :  J. Boateng – D. Da Silva 59′ / H. Aouar – J. Reine-Adélaïde 64′ / M. Dembélé – K. Toko Ekambi 64′.

A. LOPES 6 : Vigilant sur les rares actions dangereuses des montpelliérains en toute fin de 1ère mi-temps, le portier lyonnais continue d’enchainer les prestations sans erreur. Il ne peut rien sur l’égalisation.

C. LUKEBA 6 : Quelle transformation par rapport à la semaine dernière. Le jeune défenseur lyonnais a été solide en défense et a apporté offensivement en étant notamment essentiel dans la surface de réparation sur le premier but lyonnais. L’arrivée de Laurent Blanc peut lui être très bénéfique. On attend maintenant confirmation. 

J. BOATENG 5 : Calme et pas d’erreur à signaler pour l’expérimenté Allemand. Il a alterné entre jeu long et jeu court avec plus ou moins de réussite. Remplacé par D. Da Silva à la 59′, il n’est toujours pas capable de tenir un match complet. Son remplaçant, comme lors du précèdent match n’a pas souhaité disputer son premier duel et offre un but à l’équipe adverse. Est-il réellement utile à cette équipe ?

S. DIOMANDE 4 : Avant son expulsion pour un geste d’humeur, il réalisait un bon match avec beaucoup d’envie. Comme très souvent, il est pénalisé par son manque de constance et de concentration.

N. TAGLIAFICO 6 : De l’activité mais également du déchet pour l’Argentin, il a beaucoup tenté offensivement avec peu de réussite. Il réalise tout de même un début de saison solide.

M. GUSTO 5 : Il compense un manque de justesse dans le jeu par une très grande activité. Toujours sérieux et disponible, il est fautif sur l’égalisation montpelliéraine avec une mauvaise relance. Il doit également progresser dans le dernier geste pour être plus décisif. 

T. MENDES 6 : Il a su remplacer C. Tolisso dans le dispositif de Laurent Blanc. Situé plus bas que ses coéquipiers du milieu, il a permis à H. Aouar et M. Caqueret de prendre plus de risques et de créer des décalages. Un match solide de la part de celui qui a enfin retrouvé son vrai poste.

M. CAQUERET 7 : Il a enfin lancé sa saison. Après avoir mis du temps à digérer son « gros contrat », on a vu le vrai milieu lyonnais, capable de jouer juste et vers l’avant. 

H. AOUAR 7 : Si la qualité d’un joueur se mesurait uniquement à ses contrôles, H. Aouar serait un des tout meilleurs. Il a de part sa justesse et sa technique créé de précieux décalages. Buteur lors de sa première occasion, il aurait pu cependant offrir un but à M. Dembélé sans excès d’individualité. L’enchainement des matchs lui fait beaucoup de bien, il peut être un des hommes clés de L. Blanc cette saison. Remplacé par un très bon J. Reine-Adélaïde.

A. LACAZETTE (C) 8 : Tout simplement essentiel, sa prise de balle suivie de sa passe décisive pour H. Aouar est un chef d’œuvre. Il est à la fois à la construction et à la finition des actions lyonnaises. Son loupé sur ce qui devait être une passe décisive pour M. Dembélé vient (très) légèrement ternir sa performance. Buteur décisif en fin de match, son talent n’est plus à démontrer. Une remontée au classement passe obligatoirement par un A. Lacazette à son niveau.

M. DEMBELE 6 : Son entente avec A. Lacazette est parfaite, les deux joueurs se cherchant constamment. Très précieux, il offre à son compère une ouverture impeccable à la 8′. Il aurait mérité d’être récompensé par un but. Remplacé par K. Toko Ekambi qui a tenté d’apporter de la vitesse à l’attaque lyonnaise.

L.BLANC 7 : Le nouvel entraineur des Gones a su imposer sa patte au bout seulement de son second match. Même s’il est encore trop tôt pour faire des conclusions définitives, il a pour l’instant apporté énormément au niveau du jeu lyonnais. Il a une équipe type définie et un système de jeu clair. Les supporters lyonnais ont enfin des raisons d’espérer !

 

Articlés liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page