Troyes – OL : retrouver de l’efficacité offensive

L’OL se déplace au Stade de l’Aube pour défier Troyes ce samedi 4 février (19h) dans le cadre de la 22ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Comme avant chaque match, Capitaine Lyon vous livre les clés de la rencontre.

L’enjeu :

Les Gones ont très largement dominé Brest mercredi. Mais avec un score nul et vierge (0-0), l’OL perd encore du terrain au classement et se retrouve désormais en 10e position après 21 journées, avec le même nombre de points que le Téfécé et Reims (29). Si les joueurs lyonnais ont été plutôt séduisants dans l’animation offensive et la circulation du ballon, tout en conservant une certaine solidité défensive, ils ont néanmoins souffert d’un manque cruel de réussite devant le but. Les 28 tirs tentés dont 8 cadrés et un xG de 2,65 (statistique reflétant le nombre de buts attendus en fonction de la qualité des occasions) illustrent parfaitement les faiblesses actuelles des Rhodaniens dans ce secteur de jeu. Laurent Blanc l’a regretté à l’issue de la rencontre, « on manque de cette agressivité pour marquer des buts, on manque de spontanéité ». L’enchaînement des matchs, avec ce déplacement à Troyes, 72h seulement après ce gâchis, arrive à point nommé pour tenter de redresser la barre et inverser la tendance face à une équipe également en grande difficulté. Une victoire dans l’Aube est même impérative afin d’atténuer, si c’est encore possible, la colère des supporters, et ne pas sombrer dans une atmosphère apocalyptique à domicile la semaine prochaine à l’occasion des réceptions de Lille (en coupe de France mercredi) et Lens (en clôture de la 22ème journée de Ligue 1 dimanche).

Les forces en présence :

L’ancien sélectionneur des Bleus devrait avoir l’embarras du choix à l’heure de composer son onze de départ sur la pelouse de Troyes. Sauf blessure de dernière minute, tous les joueurs de l’effectif devraient être à la disposition de l’entraîneur. Un système en 4-4-2 « losange » pourrait être reconduit, avec la possibilité de voir Amin Sarr être titularisé pour la première fois sous ses nouvelles couleurs, en lieu et place de Bradley Barcola. Castello Lukeba devrait également retrouver sa place dans l’axe gauche de la défense aux côtés de Dejan Lovren. Ryan Cherki l’a une nouvelle fois démontré face au SB29, il se montre bien plus à l’aise en position de numéro 10 derrière les deux attaquants que sur un côté, mais il lui manque encore et toujours de lucidité dans le dernier geste (trop de grigris inutiles). Dans l’entrejeu, si Maxence Caqueret et Johann Lepenant se sont montrés plus percutants qu’à l’accoutumée (signe d’une préparation physique qui porte enfin ses fruits), les performances de Corentin Tolisso restent globalement assez décevantes et son niveau de jeu n’est pas encore à la hauteur de son pedigree.

L’adversaire du jour :

L’ESpérance sportive Troyes Aube Champagne (ESTAC) occupe la 16ème place au classement de Ligue 1 avec 19 points (4 victoires, 7 matchs nuls et 10 défaites). L’équipe entrainée par Patrick Kisnorbo possède la 9ème meilleure attaque du championnat avec 32 buts inscrits (l’OL en a marqué deux de moins…), et la deuxième défense la plus poreuse avec 45 buts encaissés. Son bilan à domicile est d’1 seule victoire, 7 nuls et 2 défaites (11 buts inscrits contre 14 encaissés). Les meilleurs buteurs troyens se nomment Mama Samba Baldé (9 buts), Rony Lopes, Florian Tardieu, Renaud Ripart et Wilson Odobert (3 réalisations chacun).

A l’aller le 19 août, lors de la 3e journée, les Gones avaient régalé les supporters du Groupama Stadium avec une prestation aboutie ponctuée de 4 buts inscrits par Tetê (2x), Lacazette, et Tagliafico (victoire finale 4-1). Comme quasiment la moitié des écuries de Ligue 1, le club troyen s’est séparé de son entraineur en cours de saison, et Bruno Irles a été remplacé par l’ancien international australien Patrick Kisnorbo juste avant la trêve liée à la coupe du Monde au Qatar. Cela n’a pas empêché la formation de l’Aube de continuer sa dégringolade au classement, et celle-ci fleurte désormais avec la zone de relégation (seulement un point d’avance sur Ajaccio).

Pour cette rencontre face à Lyon, le coach troyen devra composer sans son milieu de terrain expérimenté Florian Tardieu (blessure au tendon d’Achille). Tristan Dingomé, Ante Palaversa, Adil Rami et Abdu Conté sont incertains.

Les 5 derniers matchs de l’ESTAC

08.01.23 32es de finale de Coupe de France Lille – Troyes
2 – 0

Dispositif en 4-2-3-1
6 tirs dont 1cadré
29% de possession

11.01.23 18e journée Ligue 1 Troyes – Marseille
0 – 2

Dispositif en 4-2-3-1
5 tirs dont 1 cadré
32% de possession

15.01.23 19e journée Ligue 1 Lille – Troyes 5 – 1

Dispositif en 4-2-3-1
10 tirs dont 2 cadrés
33% de possession

28.01.23 20e journée Ligue 1 Troyes – Lens

1 – 1

Dispositif en 3-4-2-1
6 tirs dont 1 cadré
27% de possession

01.02.23 21e journée Ligue 1 Toulouse – Troyes
4 – 1

Dispositif en 3-5-2
11 tirs dont 3 cadrés
44% de possession

L’arbitre de la rencontre :

François Letexier sera aux commandes du match contre l’ESTAC, assisté de Christophe Mouysset et Mehdi Rahmouni. Thomas Leonard et Guillaume Debart seront en charge de l’assistance vidéo.

François Letexier était au sifflet lors des chocs OL-PSG et OM-OL en Ligue 1 cette saison (défaite des Gones 1-0 à deux reprises). Il arbitrera en revanche l’ESTAC pour la première fois depuis la reprise du championnat en août dernier.

La stat :

L’ESTAC reste sur une série de 8 matchs sans victoire à domicile en Ligue 1 cette saison. Le dernier succès des Troyens remonte au 28 août 2022 contre le cancre du moment, le SCO Angers (victoire 3 buts à 1, 4e journée).

Articlés liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Pour lire cet article en intégralité,
n’hésitez pas à commander le numéro concerné !